2018 – Zwei Palmitos

Zwei palmitos est un projet en duo où se rencontrent le chant et la danse, le concert et la performance, les pratiques de Catherine Hershey et de Madeleine Fournier. Elles performent ce tour de chant, créé en Octobre 2018 aux Ateliers Claus à Bruxelles, de club de jazz en galerie d’art.

Zwei palmitos is a duet where song and dance, concert and performance, the practices of Catherine Hershey and Madeleine Fournier meet. Created in October 2018 for Ateliers Claus in Brussels, Zwei palmitos has toured from jazz clubs to garden parties to art galeries.

« drôle, déstabilisant et inquiétant, grimaçant et tordu
une féérie grimaçante au dialogue corporel et gestuel entre le rituel archaïque et la cérémonie enfantine.
un art de la surprise
ce n’est jamais vraiment un pastiche parce que le sacré ou la folie ne sont pas loin
féministe et hyper engagé
on croit avoir attrapé une sorte de grâce puis quelque chose vient dynamiter ce qui pourrait être une posture
chaque cadence semble contenir sa propre géométrie »

Zwei Palmitos = Madeleine Fournier + Catherine Hershey.

Les voir sur scène égare d’emblée le spectateur qui ne sait pas très bien ce qui se trame, à quoi on a affaire et c’est tant mieux. Cabaret pété ? Spectacle sans bords ? Théâtre atomisé définitivement ? Concert chelou, très chelou, vraiment très chelou ? Les voir égare le spectateur, le déboussole et le fait rire, de plusieurs rires qui sont des degrés qui sont des escaliers menant à des portes qui ouvrent sur le vide. Rire inquiet,  rire très gai, rire maboule, rire perplexe, rire de pierre, rire d’oiseau. Les voir tient le spectateur en haleine, en alerte, en éveil. Et en allégresse.

Madeleine Fournier + Catherine Hershey: 

Dansent les danses de la première, ensemble. Chantent les chansons de la seconde. Un peu de Purcell aussi. Et une chanson des Misfits « Come Back », donnée en français candide et murmurée par Hershey seule, sous l’aisselle de Fournier ce qui est follement étrange, ce qui est beau, ce qui est inoubliable : « Reviens petit corbeau me mordiller la joue ». Que se passe-t-il donc ? Les mélodies semblent de tout petits ruisseaux s’écoulant dans le spectacle et l’étoilant dans des directions contradictoires et fructueuses. Elles bercent et menacent vaguement, on ne sait pas de quoi. Hershey chante d’une voix de petit matin qui agrandit tout à mesure qu’il point. Fournier d’une voix de sucre roux qui coule du poing, d’une voix d’après-midi, voix soleilleuse et de couteau sur les foins. De petits poèmes d’amour (souvent réversible) des poèmes hébétés, surpris par le monde, étonnés comme on s’étonne chaque jour nous-mêmes d’être là, au monde, plutôt que de n’y être pas.

Fournier + Hershey donc, chantent, exécutent des danses et font des tronches.  Danses ahuries, danses d’idiotie, danses de joie. Danses pour déménager l’espace, le tordre et le revitaliser. Quant aux tronches : mieux qu’un répertoire de grimaces, un vrai carrousel de défigurations comiques qui sont aussi des apparitions magiques.

Zwei Palmitos inventent un territoire et l’expérimentent. Au gré de ces aventures (parce que leurs expérimentations sont des aventures) on assiste à bien des gouffres, des sursauts, bien des nœuds et surtout à bien des grâces.

Sing Sing (Arlt)

Diffusion

6 Octobre 2018
Ateliers Claus, Bruxelles

9 Novembre 2018
Praxis Bordeaux Marché des Douves

22 Février 2019
Jazz Club, Lyon

23 Février 2019
Somme toute, Clermont-Ferrand

9 Mai 2019
Café de Paris

10 Mai 2019
Collective café Aubervilliers

7 Août 2019
Mens alors !

23 au 26 Octobre 2019
CCG Genève

24 Novembre 2021
Instants Chavirés Montreuil

3 Août 2022
Chez Lily Germ

11 Janvier 2023
La Trockette, Paris

13 Janvier 2023
La Maison Composer, Saints-en-Puisaye

24 Juin 2023
Un lieu pour respirer, Les Lilas

28 Juin 2023
Galerie Bortier, Bruxelles

14 Juillet 2023
La Petite Maison Rouge, Felletin

19 Juillet 2023
Le café de Paris, Paris

8 Septembre 2023
Les Clameurs, Lyon

9 Septembre 2023
Ramina Grobis, Saint-Etienne

1er Décembre 2023
Honolulu, Nantes – Festival le Grand Huit

Photographie Pascal Montary, Somme toute, Madeleine Fournier, Bastien Mignot, Franck Morinière